22 octobre 2019

Ἔκφρασις (6)

Philologie d'Orient et d'Occident (440) Le 22/10/2019  Tokyo K. Ἔκφρασις (6)  -  Les anciens Grecs, que mangeaient-ils ? (3) La garniture de la viande: - σῖτος, ἄλφιτα, ὀνείατα etc. Un manoir à Sorges, en Haut Périgord (photo K. 11/2018) Le signe h représente une laryngale à coloration vocalique: en e avec h1, en a avec h2, en o avec h3 (cf. billet 25)    Les substantifs σῖτος "blé, pain, nourriture" (plur. σῖτα "aliments; vivres") et ἄλφιτα (sing. ἄλφιτον "farine d'orge") "aliments préparés avec de... [Lire la suite]

06 novembre 2018

Le genre grammatical (6) et ses conséquences (4)

Philologie d'Orient et d'Occident (415) Le 06/11/2018  Tokyo K. Le genre grammatical (6) et ses conséquences (4) Deux commentaires      Le billet 414 de Philologie d'Orient et d'Occident qui dissertait sur l'accusatif grec dit "de relation" a bénéficié de deux commentaires intéressants, l'un en français de la part de Jean-Pierre Levet, éminent comparatiste helléniste de Limoges (cf. billet 399), l'autre en japonais de Hideyie Tanaka, un des piliers de notre cercle de lecture homérique qui se tient depuis 1983... [Lire la suite]
23 octobre 2018

Le genre grammatical (5) et ses conséquences (3)

Philologie d'Orient et d'Occident (414) Le 23/10/2018  Tokyo K. Le genre grammatical (5) et ses conséquences (3) La souplesse de l'accusatif neutre      Nous avons vu dans le billet précédent qu'en grec homérique, le nom neutre dont la déclinaison est sommaire (les deux cas nominatif et accusatif sont identiques au singulier, au duel et au pluriel) se mettait rarement au nominatif (ainsi qu'au génitif). Sa flexion habituelle était pour le cas d'accusatif dont la fonction était en principe d'indiquer une... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2016

L'optatif, mode d'emploi

Philologie d'Orient et d'Occident (343) L'optatif, mode d'emploi      Le 02/02/2016     Tokyo  K. ᾽ Melons d'hiver par Misao Wada (cousu main)     Les Grecs anciens pensaient, selon Michel Bréal (Essai de sémantique1897, Genève, Slatkine Reprints, réimpression de l'édition 1924, p. 342), que le verbe était une partie du discours dépourvue de cas, ayant des formes spéciales pour marquer le temps, la voix [...], les personnes ainsi que les dispositions de l'âme... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,