12 février 2019

Le causatif en japonais (3)

Philologie d'Orient et d'Occident (422)  Le 12/02/2019  Tokyo K. Le causatif en japonais, récapitulatif (3)       Dans la langue ancienne japonaise existaient à foison des verbes transitifs ou causatifs formés sur le verbe auxiliaire -su: 起くoku "se lever"/oko-su "faire se lever"; karu "emprunter" / ka-su "prêter"; 浮く uku "flotter" / uka-su "faire flotter"; kiku "entendre"/ kika-su "faire entendre"; et ces exemples complexes: 来 ku "venir", ko-su "bien vouloir venir" (cf. 越す ko-su, ko-yu "passer... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2019

Le causatif en japonais (1)

Philologie d'Orient et d'Occident (420) Le 15/01/2019  Tokyo K. Le causatif en japonais (1) : -yu (?) et -su su "faire": sa-su/sa-se-ru ; ku "venir ": ko-su/ko-sa-si-mu/ko-sa-se-ru      Pour l'infinitif (shûshi-kei, forme finale) du verbe japonais qui finit presque toujours par la voyelle -u, nous supposons, faute d'étymologie plus convaincante, qu'il a été formé à partir du nominal (ren'yô-kei) suivi du verbe ontique -(w)u, tel qu'on le voit dans le verbe nomu "boire" < nomi "acte de boire"+ (w)u "demeurer,... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2018

Deux mystiques de la langue (10)

Philologie d'Orient et d'Occident (409) Le 14/08/2018  Tokyo K. Deux mystiques de la langue: Ôno et Nishiwaki (10) Le document Nishiwaki: sa nature et sa valeur (羊 "mouton", Nishiwaki Junzaburô, Archives Meijigakuïn, Tokyo)     Le document manuscrit établissant les comparaisons gréco-chinoises de Nishiwaki, ne comprenant aucune sorte d'évidence chronologique ni de méthodologie scientifique, ni d'équilibre littéraire, ne serait qu'un horrible gribouillis pour ceux qui ne possèdent pas de notion des deux... [Lire la suite]
17 juillet 2018

Deux mystiques de la langue (8)

Philologie d'Orient et d'Occident (407) Le 17/07/2018  Tokyo K. Deux mystiques de la langue (8) La vision salutaire de Nishiwaki Junzaburô    Au feuillet 476 de la liste de comparaisons sino-grecques (cf. billet 406), le poète comparatiste Nishiwaki pose deux idéogrammes quasi synonymes: 泣 qì "verser des larmes" et 哭 kū "gémir" avec cette note:              泣 キフ ch'i  泣 哭  κωκύω コク    Cette brève note fait réfléchir: tout d'abord on... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juillet 2018

Deux mystiques de la langue (7)

Philologie d'Orient et d'Occident (406) Le 03/07/2018  Tokyo K. Deux mystiques de la langue Nishiwaki le lexicomane (7) "Je" chinois et grec selon Nishiwaki (Archives Meiji-gakuïn, Tokyo)    L'auteur de ce billet ne sait pas exactement quand notre poète Nishiwaki (1894-1982) a entamé son curieux travail de comparaison entre le chinois et le grec ancien. Niikura Shun'ichi (1930-), auteur d'une biographie du poète, estime que son maître s'est mis à laisser les résultats de ses "recherches" d'abord dans les cahiers... [Lire la suite]
19 juin 2018

Deux mystiques de la langue (6)

Philologie d'Orient et d'Occident (405) Le 19/06/2018  Tokyo K. Deux mystiques de la langue Ôno Susumu et Nishiwaki Junzaburô (6) Poisson 魚 et noms de poissons par Nishiwaki Junzaburô (Archives Meiji-gakuïn, Tokyo)    Dans la préface à la première édition de L'Origine de la langue japonaise (1957), Ôno Susumu (1919-2008) remercie nommément plusieurs scientifiques contemporains qui ont dû lui servir de conseillers techniques pour son livre: Dr. Furuhata Tanemoto (1891-1975), ponte de la médecine légale,... [Lire la suite]

05 juin 2018

Deux mystiques de la langue (5)

Philologie d'Orient et d'Occident (404)  Le 05/06/2018  Tokyo K. Deux mystiques: Ôno Susumu et Nishiwaki Junzaburô (5) Un rouleau poétique à 宏村 Hóng cūn (photo: Kyoko K. le 21/04/2018) 鶏鳴紫陌曙光寒 «Au coq chantant dans la grand-rue, la lumière de l'aube est glacée»  岑参 Cén-san (VIIIe s.)    En 1957, la maison d'éditions Iwanami (Tokyo) publia "l'Origine du japonais" (Ôno Susumu: Nihongo-no Kigen). Le petit ouvrage impressionna tous ceux qui étaient intéressés par l'éventuelle origine de la langue. Hattori... [Lire la suite]
22 mai 2018

Deux mystiques de la langue (4)

Philologie d'Orient et d'Occident (403) Le 22/05/2018 Tokyo K. Deux mystiques de la langue: Ôno Susumu et Nishiwaki Junzaburô (4) Note plurilingue de Nishiwaki Junzaburô (4) (Meijigakuïn, Tokyo)    La dernière édition de l'Origine de la langue japonaise (Ôno Susumu, Nihongo-no Kigen, 1994, cf. billet 400) était assortie d'exposés et de contributions à des débats divers dont Ôno était l'auteur, et notamment, à court terme, du Prototype du japonais (Nihongo Izen, Tokyo, Iwanami, 1987). Ce dernier livre comporte une ... [Lire la suite]
Posté par Xerxes5301 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2018

Deux mystiques de la langue (3)

Philologie d'Orient et d'Occident (402)  Le 08/05/2018  Tokyo K. Deux mystiques de la langue: Ôno Susumu et Nishiwaki Junzaburô (3) Fiche 1273 Nishiwaki: 言 "parole" (Meijigakuïn, Tokyo)    Les deux grands mystiques de la langue, Ôno Susumu (1919-2008) et Nishiwaki Junzaburô (1894-1982), n'ont rien eu en commun dans leur vie que de mourir, tous les deux, à l'âge de 88 ans. Ils ont vécu pourtant, d'une manière bien différente d'ailleurs, la même Guerre du Pacifique, Nishiwaki poète universitaire quadragénaire,... [Lire la suite]
10 avril 2018

Deux mystiques de la langue (1)

Philologie d'Orient et d'Occident (400) Le 10/04/2018  Tokyo  K. Deux mystiques de la langue: Ôno Susumu et Nishiwaki Junzaburô (1) Note plurilingue de Nishiwaki Junzaburô 1 (Meiji-Gakuïn, Tokyo)     À l'occasion du 400e billet publié sur ce blog, l'auteur veut parler d'un tout autre sujet que celui de la Négation discutée dernièrement (cf. billets 390-399, sauf 394). Sorti d'un petit lycée du nord du pays (Akita), il s'est inscrit à la fin des années 50 au département de philologie, spécialisé dans les... [Lire la suite]